Tone Poem, Charles Lloyd and The Marvels

À 83 ans, le fabuleux saxophoniste et flûtiste Charles Lloyd ne ralentit en rien la cadence. Les projets (sous son nom, en quartet ou avec le quintet nommé The Marvels) et les albums s’enchaînent à un rythme toujours régulier. La constance est aussi de mise dans la réception critique : un large consensus s’est depuis longtemps dégagé quant à l’importance, à la profondeur et à la beauté de l’art multiple et réfléchi de Lloyd. Ce troisième album avec The Marvels (Bill Frisell, Greg Leisz [steel], Reuben Rogers et Eric Harland) montre la souplesse de ce groupe-étoile : on passe d’Ornette Coleman à Leonard Cohen (superbe version d’Anthem), de Monk à Bola de Nieve, et cela, dans la plus grande fluidité. Tout en contrastes et en textures, le jazz est ici teinté de blues, de country, d’americana, frontières indistinctes au-dessus d’un album bâti comme le serait un recueil de chansons fortes. Une pierre de plus dans une grande œuvre intemporelle. Écoutez Anthem

 

Tone Poem

★★★★
​Jazz

Charles Lloyd and The Marvels, Blue Note

À voir en vidéo