String of Pearls, Annabelle Chvostek

Sixième album d’une artiste capable de tout chanter, trad, blues, folk, seule ou avec les Wailin’ Jennys, nouveauté d’une créatrice sans contraintes ? Oui et non. Il se trouve qu’en 2015, un violent retour de son a littéralement cassé les oreilles d’Annabelle. Acouphène plus que sévère, ouïe plus qu’amoindrie. Carrière finie ? Non. Cet album est l’aboutissement d’une véritable rééducation : il lui a fallu accepter le blizzard dans chaque note, adoucir le chant pour le distinguer, trouver des musiques discrètement joyeuses pour ne pas l’enterrer plus. C’est entre ragtime relax et jazz manouche qu’un nouvel équilibre s’est avéré possible. Légèreté, délicatesse, plaisir, la Torontoise la plus montréalaise de Montevideo (ça se peut) a ainsi trouvé à la fois des perles brutes à polir et le fil de sa voix pour les lier. Chansons à elle, en français et en anglais, reprises variées (le thème des Triplettes de Belleville, mais aussi du Tom Waits), tout est exquis. Et méritoire. Écoutez Walls

String of Pearls

★★★★
​Chanson jazzy

Annabelle Chvostek, indépendant

À voir en vidéo