Franz Schubert, Andrè Schuen, Daniel Heide

Sorti en numérique (streaming et téléchargement) le 5 mars et à paraître en disque physique le 16 avril, ce 1er enregistrement du baryton italien Andrè Schuen pour DG est un sérieux candidat au titre de disque de l’année 2021. Nous avons déjà attiré votre attention sur le talent hors normes de ce chanteur dans le domaine du Lied lorsqu’il enregistrait sur étiquette Avie, notamment un CD Liszt. Le voici sur le label des plus grands. L’incarnation du meunier amoureux plein d’espoir qui voit la meunière lui préférer le chasseur et transforme cette peine en désespoir suicidaire est empreinte d’une grande et fragile résignation, car la maîtrise des demi-teintes permet à Andrè Schuen de laisser aller sa douleur au gré de l’omniprésent ruisseau qui bercera son corps. Si ce disque avait un défaut, ce serait presque celui d’être trop parfait : on ne peut imaginer plus beau timbre, plus impérial contrôle, plus fine sensibilité qui font immédiatement connecter l’auditeur à la destinée narrée par le chanteur et son complice de toujours. 

Franz Schubert

★★★★★
Classique

Andrè Schuen, Daniel Heide, Deutsche Grammophon 483 9558