They’re Calling Me Home, Rhiannon Giddens avec Francesco Turrisi

Quand Rhiannon Giddens chante, qu’il s’agisse de bluegrass, de chants d’esclaves, de folk ou d’opéra, elle est à sa bonne place. Elle est enracinée, partout où elle est. Ce nouvel album, enregistré pendant le confinement avec son complice Francesco Turrisi, dans un studio de fortune sur une terre agricole pas loin de Dublin, est un monde. Mieux, c’est LE monde. Rien n’est étranger à Rhiannon l’Irlandaise, l’Africaine, l’Européenne, l’Américaine, l’Autochtone. Elle habite les chansons et les émotions comme des pays, et les chansons qu’elle a choisies (ou créées) pour ce nouveau projet sont des lieux de recueillement et de deuil. Car la mort est partout, la pandémie fauche sans rituel, et c’est à ce grand vide que Rhiannon et Francesco répondent, rassemblant dans l’église de leur musique le nécessaire. O Death, Black as Crow, Waterbound, Amazing Grace, les chansons expriment la colère et la peine, apaisent les âmes, donnent des forces. Un album essentiel. Écoutez Waterbound

They’re Calling Me Home

★★★★ 1/2
​Racines

Rhiannon Giddens avec Francesco Turrisi, Nonesuch