Haydn, Sonates pour piano, vol. 9

Contrairement à Marc-André Hamelin qui, pour Hyperion, s’était borné à une (large) sélection pour un total de trois volumes de deux CD, Jean-Efflam Bavouzet s’est vraiment engagé dans une intégrale des sonates pour piano de Haydn. Ce marché a longtemps été dominé par John McCabe (Decca), concurrencé par Rudolf Buchbinder (Teldec) puis Jenö Jandö (Naxos), tous supplantés par Ronald Brautigam (Bis), au pianoforte. L’avantage de l’entrée de Marc-André Hamelin dans cette discographie était la dextérité et la subtilité digitales. Mais celles de Bavouzet n’ont rien à lui envier, comme le montre clairement le finalede la Sonate no 52 (plage 15). Lorsqu’elle sera achevée et réunie en coffret, l’intégrale au piano de Bavouzet se mesurera à celle d’Ekaterina Derjavina (Profil, 2012). Contrairement à Derjavina parue d’emblée en intégrale, Bavouzet a pris grand soin au fil des CD de répartir des sonates de diverses périodes. Celui-ci qui comporte des « petites » sonates pour amateurs éclairés (nos 2 et 10) se conclut avec des « grandes » (nos52 et 53).

 

Haydn Sonates pour piano, vol. 9

★★★★
Classique

Jean-Efflam Bavouzet (piano), Chandos CHAN 20131

À voir en vidéo