Who by Fire, Live Tribute to Leonard Cohen, First Aid Kit

Encore une version de Halleluyah ? Vraiment ? N’en jetez plus, le calice est plein, non ? Eh non. Sont-ce les timbres des sœurs Soderberg, Johanna et Klara, si naturellement lovés et entrelacés qu’on tombe à genoux ? Un peu ça, oui. Imaginez les Sœurs Boulay chez les Everly Brothers, avec les McGarrigle. Le pairage est parfait, les arrangements pour large orchestre et chorale d’exquise facture, l’alternance des chansons et des poèmes idéale : on retrouve avec elles le désir d’aller chez Cohen autrement qu’en admirant ses murales. Ai-je dit que c’est décanté de deux spectacles ? Elles ont osé ça devant public, au temps où public il y avait : l’expérience n’en est que plus chaleureuse, pas trop solennelle. C’est tout simplement très, très beau. On les savait capables de chanter autrui (elles se sont frottées à Lorde et à Bette Midler, il y a peu), mais l’envergure de ce projet impressionne et ravit. Oui, il y a Suzanne, énième version, et So Long, Marianne, mais aussi You Want It Darker. Exemplaire.

 

Who by Fire

★★★★
​Reprises

Live Tribute to Leonard Cohen, First Aid Kit, Columbia/Sony