Flor, Gretchen Parlato

Au tournant des années 2010, la chanteuse et compositrice américaine Gretchen Parlato était largement célébrée comme la nouvelle voix du jazz contemporain : collaborations prestigieuses, albums et concerts salués (The Lost and FoundLive in NYC en 2013) et puis… un grand silence. Un trou de huit ans dans la discographie qui s’explique par le choix de Parlato de se consacrer pleinement à la parentalité. Mais ce hiatus dans sa carrière n’en fut pas un dans son art : c’est dans cette immersion personnelle qu’elle a trouvé la matière de ce Flor, autre très beau disque d’inspiration largement brésilienne (le guitariste Marcel Camargo assure la direction musicale), mais aussi classique (interprétation vocale d’une suite de Bach) et R&B (Sweet Love), violoncelle en appui. Tout n’est pas d’égal intérêt (Magnus et Wonderful demandent une dose d’appréciation pour les interventions enfantines en studio), mais Parlato est bien de retour : sa technique vocale remarquable — sur le plan rythmique, notamment — et sa manière unique d’intégrer la respiration dans le phrasé l’illustrent bellement.

 

Flor

★★★ 1/2
Jazz

Gretchen Parlato, Edition Records