VOLUME : Jour / VOLUME : Nuit, Les Fourmis

« C’est un album, c’est un best of / Les Fourmis envahissent ton desktop », rape AG Kone sur la chanson POWA de VOLUME : Nuit, le meilleur des deux disques qu’offre en autant de semaines le collectif de 29 rappeurs, chanteurs et compositeurs dont sont issus FouKi, LaF, Vendou, Kirouac et Kodakludo, pour ne nommer qu’eux. « Envahissant » est le mot : c’est une surabondance d’idées, de rimes, de voix, d’ambiances musicales — tant de monde à tour de rôle sur une même chanson, ça devient étourdissant à la longue. Si chacun a l’occasion de se mettre en valeur, tous (hormis les beatmakers, les stars de ce projet !) n’émergent pas de cet album double avec autant d’autorité. Une des Fourmis sort cependant du lot : la chanteuse et rapeuse Xena Edna, la seule fille de la colonie, dont la présence vient même réchapper quelques chansons. À tout prendre de ce projet généreux, on préférera le ton plus coulant, moins pop, de VOLUME : Nuit, reconnaissant dans le son et l’attitude des Fourmis l’indélébile influence d’Alaclair Ensemble sur cette nouvelle génération d’artistes.
Écoutez Travaux  

VOLUME : Jour VOLUME : Nuit

★★★
​Hip-hop

Les Fourmis, Disques 7ième Ciel

À voir en vidéo