Prime Meridian, Pallett

D’un collectif joyeux, nombreux et un peu bohème, les Téhéranais de Pallett sont devenus un trio de musiciens de carrière d’âge moyen. La branche particulière de pop iranienne métissée, alliant des éléments du jazz, de la tradition persane, mais surtout du folk balkanique et tzigane qu’avait investie Pallett avec Mr. Violet (2013) a visiblement perdu de sa substance sur ce Prime Meridian. La force du groupe se trouvait dans la fine ligne entre fête éternelle et nostalgie mystérieuse sur laquelle il se maintenait en équilibre dans la fibre de toutes ses chansons. À part de rares exceptions (Hafez), il n’en reste que la nostalgie, et dans une version pompeuse et théâtralement affectée. La grande maîtrise et le talent des musiciens de formation classique demeurent : les cordes sont élégantes, les vents soyeux et les voix contrôlées. Il semble pourtant que l’arrivée au « méridien » (de la vie ?) ne soit pas une raison suffisante pour l’abdication de la joie.

Canal YouTube de Pallett  

Prime Meridian

★★
Métissée

Pallett, Noufe Records

À voir en vidéo