Ludwig van Beethoven, The Juilliard String Quartet (1982)

« Presented here on 9 albums, this is the first Sony release », nous dit-on. Un inédit des Juilliard ? Que non ! Il s’agit de la bien connue intégrale en concert à la Bibliothèque des Congrès parue en 1988 sur étiquette CBS « Masterworks » (devenu Sony par la suite) en 3 coffrets de 3 CD. Elle dominait alors le marché, avec les Berg. Rassemblée en une seule boîte avec une vertigineuse chute de prix, cette intégrale ne doit pas être confondue avec l’intégrale studio 1964-1970 et les disques Beethoven précoces pour RCA et Epic, tous réédités récemment. Ces publications donnent l’occasion de « réviser nos classiques » avec un verdict double : l’intégrale des Juilliard à privilégier est la précédente et nous sommes passés à autre chose (des versions plus réactives). La prise de son confinée et proche donne à ces enregistrements de 1982 un parfum désuet, le 1er violon, Robert Mann, a un peu décliné en précision d’intonation par rapport à 1964-1970. Restent la pensée structurelle, la lisibilité et la sonorité d’ensemble.

 

Ludwig van Beethoven

★★★
​Classique

The Juilliard String Quartet (1982), Sony, 9 CD, 19075964442

À voir en vidéo