​Allégations d’inconduite sexuelle: ​Yann Perreau s’excuse à nouveau

Le chanteur Yann Perreau espère que ses excuses sauront témoigner de sa «franchise et de [son] intégrité», précisant qu’il n’a pas fait appel à une agence de relations publiques pour les rédiger.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Le chanteur Yann Perreau espère que ses excuses sauront témoigner de sa «franchise et de [son] intégrité», précisant qu’il n’a pas fait appel à une agence de relations publiques pour les rédiger.

Plus de sept mois après avoir été visé par des allégations d’inconduite sexuelle lors de la dernière vague de dénonciations sur les réseaux sociaux l’été dernier, l’artiste Yann Perreau sort de son mutisme pour s’excuser à nouveau.

« Encore une fois aujourd’hui, aux personnes que j’ai choquées et déçues, mes sincères excuses », a-t-il écrit dans un message publié sur ses réseaux sociaux mardi.

En juillet dernier, des témoignages rapportant de présumés comportements inappropriés du chanteur ont été publiés sur les réseaux sociaux. La maison de disques Bonsound avait aussitôt mis fin à son lien d’affaire avec Yann Perreau, une décision toujours en vigueur aujourd’hui. Celui-ci était l’un des artistes phares de l’étiquette et devait normalement sortir un nouvel album plus tard en 2020.

Le chanteur avait tout de suite réagi sur les réseaux sociaux pour présenter ses excuses, avant de disparaître de l’espace public.

Des mois plus tard, il raconte que cette tempête médiatique l’a « profondément secoué » et l’a poussé à entamer un « travail d’introspection ». « [Ça] m’a définitivement fait prendre conscience des conséquences négatives que mes actes et propos irréfléchis ont pu causer : d’abord sur la vie des personnes qui ont senti le besoin de les dénoncer, puis sur la vie des gens autour de moi. D’ailleurs, cette réflexion se poursuit », assure-t-il.

Yann Perreau espère que ses excuses sauront témoigner de sa « franchise et de [son] intégrité », précisant qu’il n’a pas fait appel à une agence de relations publiques pour les rédiger. Le chanteur conclut sa lettre en remerciant sa conjointe, Marie-Pier, d’avoir su lui pardonner, et lui avoir ainsi « insuffle[r] la résilience et la dignité nécessaires pour accepter et réparer tranquillement les dommages. »

Un geste hypocrite

Pour Nora Villeneuve, qui avait dénoncé publiquement les comportements du chanteur l’été dernier, sa lettre d’excuses n’est qu’« une tentative de reséduction de son public ». « Ces excuses ne valent rien, c’est hypocrite. Il ne s’adresse pas à ses victimes, mais à son public. Il prépare juste son retour ».

Elle avait raconté au Devoir en juillet dernier que le chanteur avait « touché les fesses de [sa] sœur et [elle] lorsqu’[elles] prenaient une photo avec lui » après un concert à la salle Les Pas perdus, aux îles de la Madeleine. « Et quand je me suis fâchée, il a dit : “Ohhh, c’est quoi, t’es féministe ? Je vais te manger la chatte comme aucune féministe se l’est fait manger.” » Une histoire qu’elle avait aussi partagée publiquement sur Instagram.

« Avec ces lettres d’excuses sur les réseaux sociaux, les agresseurs oublient qu’ils remettent leurs actions du passé au visage de leurs victimes. Ces vieilles histoires sont souvent synonymes de traumatismes pour beaucoup », souligne Nora Villeneuve.

Elle doute aussi que le cheminement personnel de Yann Perreau soit suffisant pour changer.

« La rééducation, le changement, ça se fait avec un réel travail sur soi, avec un accompagnement psychologique souvent, et ça prend surtout du temps. Je ne crois pas qu’en six mois, on puisse effacer de ses habitudes les comportements inappropriés qu’on perpétue depuis des années. »

À voir en vidéo