Tapeo, Cameron Crozman et Philip Chiu

Moins connu que Stéphane Tétreault au Québec, Cameron Crozman est très loin d’être moins intéressant. À 25 ans, ce natif de Calgary a vu son talent reconnu au pays à de nombreuses reprises. Second Prix du concours OSM Standard Life en 2013, il est depuis de nombreuses années l’un des heureux lauréats des instruments de haut vol prêtés par la Banque d’instruments du Conseil des arts du Canada. Cameron Crozman a franchi le pas salutaire, et probablement gratifiant à long terme, que le violoniste Kerson Leong a aussi osé : parachever sa formation (violoncelle et musique de chambre) à l’étranger. Ce diplômé du Conservatoire national supérieur de Paris, un sanctuaire du violoncelle, nous livre ici un récital plus que convaincant. La composition du programme (Cassado, Ravel, De Falla, Albeniz, Turina, Ginastera…) est parfaite, le tempérament de l’artiste réel, le son superbe et la conduite des phrases, sculpturale. Tapeo tire son nom d’un bar de Barcelone qui donne le ton d’un menu constitué autour de la musique d’essence ou d’inspiration ibérique.

 

Tapeo

★★★★ 1/2
Classique

Cameron Crozman et Philip Chiu, Atma ACD2 2820

À voir en vidéo