The Golden Renaissance, Josquin Desprez, Stile Antico

Sacrée prise pour Decca, qui semble avoir débauché d’Harmonia Mundi l’ensemble vocal Stile Antico, la plus belle apparition en musique de la Renaissance en deux décennies. Ce CD est aussi brillant, immaculé et marquant que les précédents. Le fil conducteur de cet hommage à Josquin Desprez pour le 500e anniversaire de sa mort est la Messe Pange Lingua, très symbolique de l’apport à l’écriture polyphonique du plus grand compositeur de son temps. Josquin y ajoute une étonnante expressivité dans un saisissant « Et incarnatus est ». Stile Antico a choisi de séparer les cinq volets de la messe essentiellement par des motets, deux œuvres de Hieronymus Vinders et Jacquet de Mantoue concluant le programme. Partout, Stile Antico vise le parfait équilibre entre l’esprit et la chair. Les sopranos sont célestes, mais le son ne se perd pas dans l’espace. Par rapport à l’école française (A Sei Voci), Stile Antico mise sur la poésie sonore et l’hédonisme. Seule énigme : que fait le guilleret chant profane El Grillo entre le credo et le sanctus ?

 

The Golden Renaissance

★★★★ 1/2
​Classique

Josquin Desprez, Stile Antico, Decca 485 1340