The Punishment Zone, Freelove Fenner

Tant qu’à posséder un studio constitué à 100 % de machines analogiques (le Bottle Garden), aussi bien en profiter pour soi-même. Après presque huit ans à enregistrer d’autres artistes locaux adeptes de démarche à tâtons sans donner de réel signe de retour sur les bandes magnétiques (depuis Do Not Affect a Breezy Manner, en 2013), le duo montréalais Freelove Fenner propose un second album long alternant jangle pop naïve et soft rock ondulatoire. La guitare angulaire introvertie nous parvient comme issue d’un lieu en apesanteur, contemplative et spatiale, alors que les autres éléments — autant les basses que les percussions, les claviers et la voix — ramènent à une matérialité sensuelle et dansante. Le easy-listening simpliste rencontre le groove chatoyant. Avec une couche granuleuse, bien sûr, résultat du processus d’enregistrement qui est le leur. Les défuntes Moss Lime croisent Tops, ce qui est ironique puisque ces deux groupes ont enregistré à la maison des Fenner. Sortie le 2 février.

 

The Punishment Zone

★★★ 1/2
​Pop

Freelove Fenner, Moone Records