For The Good Times. The Songs of Kris Kristofferson, artistes divers

La collection « Songwriters Series », riche idée des bonnes gens de chez Ace Records (le label britannique), ne cesse de multiplier les ramifications et d’élargir les perceptions concernant la propagation des répertoires. Ainsi, les chansons de Kris Kristofferson, balayeur de nuit au studio Columbia de Nashville devenu auteur-compositeur presque par accident, n’ont pas résonné que chez Janis Joplin (Me and Bobby McGee) ou chez Johnny Cash (Sunday Mornin’ Comin’ Down). Cette compilation extraordinaire en fait la preuve par 23 titres : il faut entendre Dean Martin crooner suavement Just the Other Side of Nowhere, George Jones en pleine opération de rédemption dans Why Me, Lord ?, Roy Orbison ajouter ça d’épais de tragédie à Something They Can’t Take Away, un Isaac Hayes se lover autour de For the Good Times, et Cash servir cul sec The Junkie and the Juicehead. On a là l’idéal complément au docu Country Music de Ken Burns : oui, après Hank, c’est Kris le meilleur. Écoutez For The Good Times, par Isaac Hayes 

For the Good Times. The Songs of Kris Kristofferson

★★★★
Archives

Artistes divers, Ace Records