Blackbird, Bettye LaVette

Lancé au début de l’automne, ce magnifique album de Bettye LaVette confirme la grandeur de la chanteuse américaine de 74 ans : on cherchera longtemps une voix qui synthétise mieux R&B, blues, jazz, soul et pop. À travers un choix de chansons qui rend hommage à d’autres chanteuses afro-américaines, LaVette évoque tant Nina Simone que Billie Holiday — vibrante version de Strange Fruit, pourtant si difficile à interpréter —, Ruth Brown, Nancy Wilson… et ces militantes pour les droits civiques qui avaient inspiré Blackbird à Paul McCartney. LaVette réinvente d’ailleurs cette chanson en profondeur : elle mord dans chaque ligne avec cette voix unique, qui semble toujours un temps derrière le rythme — à la Abbey Lincoln —, mais qui est un rythme en soi. Et il y a dans cette voix… beaucoup de vie, d’écorchures, de sensibilité (à la Jimmy Scott) : une rare intelligence d’interprétation. Brillant quartet autour d’elle pour des grooves profonds, et superbe réussite générale. Écoutez Blackbird​

Blackbird

★★★★
Jazz

Bettye LaVette, Verve

À voir en vidéo