À voir à la télévision le samedi 17 juillet - Gloire au roi ponpon!

Au lendemain de ce concert du roi Leloup au Festival d'été de Québec en 2001, un collègue du Devoir avait décrit combien Leloup, ce soir-là, semblait fort peu à l'aise, combien il enfilait ses grands succès comme à la sauvette et étirait des morceaux sans conviction, etc.

Pourtant, cette même année, Leloup remportait un prix du public pour sa popularité. C'est là qu'on se dit qu'il l'a facile, le môssieur. Trop facile. En fait, Leloup fait n'importe quoi et ça fonctionne. Il décroche, il rapplique ipso facto. Il étire la sauce, comme le disait le confrère, et la foule réagit sans rechigner. À vrai dire, on sentait ce soir-là que Leloup était dépassé par la gauche et par la droite par ses propres musiciens, mais il s'en sortait tout de même, ne fût-ce que par la désinvolture qu'on lui connaît si bien depuis qu'il hante le paysage de la chanson québécoise.

John The Wolf a été bien généreux dans le choix des titres, d'Alger à La vie est laide en passant par Barcelone et Cookie notamment. L'émission donne l'intégrale du concert. À la fin, on peut dire que la captation télé nous montre un Leloup dans le moindre des détails de sa décontraction, ce qui est un spectacle en soi. Qui plus est, il y a toujours un brin de plaisir à voir la caméra capter des images que le public du parterre n'a pu voir, comme un Leloup, jouant de la guitare, se tourner vers son batteur et lui faire de drôles de grimaces. En tout cas, lui, il semble toujours en avoir, du plaisir.

Grands Spectacles: Jean Leloup

Artv, 21h