Mariss Jansons, «His Last Concert. Live at Carnegie Hall»

C’était le 8 novembre 2019 à New York. Mariss Jansons dirigeait les quatre interludes symphoniques d’Intermezzo, les quatre derniers lieder de Strauss avec Diana Damrau et la 4e Symphonie de Brahms. Les lieder avec Damrau sont parus chez Erato, mais tirés d’un concert antérieur donné à Munich. BR Klassik publie ici les autres œuvres au programme de l’ultime apparition du chef letton. Le lendemain, 9 novembre, au même endroit, il devait diriger la 10e Symphonie de Chostakovitch. Il n’en aura pas la force et sera remplacé par Vasily Petrenko. Dans les faits, Mariss Jansons a été amené à l’hôpital directement après le concert du 9 et transféré à Saint-Petersbourg où il est décédé le 30 novembre. L’archive est glorieuse, avec un programme très bien rodé en tournée. Il est fort intéressant de comparer ce concert à la 4e Symphonie de Brahms par Jansons publiée antérieurement (2010). Celle-ci gagne en gravité, en densité et en poids sonore, notamment dans un 4e mouvement d’une puissance presque effrayante. Et quel orchestre !

Mariss Jansons

★★★★ 1/2

« His Last Concert. Live at Carnegie Hall », Strauss et Brahms, BR Klassik 900 192