2020, l’année où la musique vient à vous

Christophe Huss Collaboration spéciale
Le chef d’orchestre indien Zubin Mehta, ici photographié dans les années 1970
Photo: Decca Le chef d’orchestre indien Zubin Mehta, ici photographié dans les années 1970

Ce texte fait partie du cahier spécial La culture en cadeau

Admirables, les institutions continuent à œuvrer pour vous proposer des divertissements dans le confort de vos foyers. Le Québec est, d’ailleurs bien équipé en plateformes de diffusion de concerts, alors profitons-en et ouvrons ce menu des Fêtes avec les derniers feux du Festival Bach. Le dimanche 6 décembre, à 15 h, Yannick Nézet-Séguin dirige la Messe en si, en direct seulement, sur québecbaroque.com. Une disponibilité en différé sera définie ultérieurement. Les derniers concerts du Festival sont, eux, disponibles à la demande jusqu’au début de la semaine.

Concerts en ligne

I Musici offre La féérie de Noël avec l’Ensemble Meslanges, le jeudi 10 décembre à 16 h, en webdiffusion sur la plateforme Livetoune, en direct de l’église St Jax. Le concert balayera des classiques de Noël, de Bach à Poulenc, en passant par Rameau et Berlioz ! La diffusion sera accessible jusqu’au 13 décembre.

Le Messie sera fourni cette année sur Internet par l’Orchestre classique de Montréal et Boris Brott du 8 au 22 décembre au coût de 15 dollars. Raccourci à 75 minutes, l’Oratorio de Haendel sera chanté à l’oratoire Saint-Joseph par Elizabeth Polese, Rihab Chaieb, Marcel d’Entremont et Hugo Laporte.

Des extraits du Messie sont aussi au programme du Concert de Noël dirigé par Bernard Labadie à l’OSM avec Anna-Sophie Neher, Stéphanie Manias et Julie Boulianne. On y entendra également le Gloria de Vivaldi. Ce menu sera mis en ligne le 15 décembre, et disponible jusqu’au 24.

Pendant le mois de décembre, l’OSM dévoilera gratuitement tous les mardis des surprises dans un calendrier de l’avent. Il contiendra des vidéos non diffusées lors de la première vague. Autre cadeau : l’Orchestre classique de Montréal met en ligne en décembre sur sa page Facebook une sonate de Beethoven par Serhiy Salov tous les midis.

L’édition « De Beethoven à Bowie en rappel » du Festival Classica se tiendra du 12 au 20 décembre sans public etinaugurera la nouvelle plateformeleconcertbleu.com. Les concerts célébrantmajoritairement Beethoven seront toutefois diffusés ultérieurement.

Quant à l’Opéra de Montréal, il nous prépare une surprise pour le jour de l’An, mais il était impossible d’en savoir plus au moment où nous écrivions ces lignes. Le dévoilement devrait se faire dans les jours prochains.

Radio-Canada nous mettra du baume au cœur en rediffusant un concertde Noël Fred Pellerin-Kent Nagano, Il est né le divin enfin !, le mercredi 30 décembre à 19 h 30, concert suivi par un documentaire inédit de Michel Barbeau sur Kent Nagano.

À l’international, si vous voulez vous faire un beau cadeau qui durera toute l’année, l’abonnement au Digital Concert Hall du Philharmonique de Berlin ou à medici.tv vous donneront accès à des banques de donnéesimpressionnantes de concerts. Mais, ponctuellement, pour la période des Fêtes, nous avons retenu l’initiative de l’ensemble vocal britannique Voces8. Après un festival choral de 10 concerts cet été pour lequel Voces8 revendique avoir attiré 4000 abonnés et 40 000 acheteurs de billets à l’unité, l’ensembleorganise, avec 12 chœurs en 16 concerts, le spectacle Live from London Christmas du 1er décembre au 6 janvier.

Disques, livres et DVD

Nous avons présenté le 28 novembre dans Le DMagazine un vaste éventail de coffrets de l’année. Les chefs d’orchestre et les documents historiques dominent le portrait avec Zubin Mehta à Los Angeles dans les années 1970 chez Decca et, pour les discophiles, Fritz Reiner à Pittsburgh dans les années 1940, chez Sony. On n’oubliera pas non plus la grosse brique consacrée par Warner au chef anglais John Barbirolli à l’occasion du cinquantenaire de sa mort.

Parmi les coffrets dont nous n’avons pas encore parlé, il y a George Szell. Les enregistrements Warner, c’est-à-dire les enregistrements EMI du fameux chef hongrois. Ceux-ci couvrent deux périodes. Une très précoce, de l’époque du 78 tours, où Szell était l’accompagnateur de Hubermann dans leConcerto pour violon de Beethoven, Casals dans le concerto de Dvorak, Moiseiwitsch dans l’Empereur ou Schnabel dans le 1er de Brahms. Une tardive, après Sony, avec notamment les cinq concertos pour piano de Beethoven avec Guilels, des Lieder de Strauss avec Elisabeth Schwarzkopf, la 9e Symphonie de Schubert et la 8e Symphonie de Dvorak. C’est un excellent complément au fameux coffret Szell Sony, désormais épuisé.

Samedi dernier, nous vous disions aussi, toujours dans Le DMagazine, que 2020 avait amené le discophile à diversifier ses sources d’approvisionnement, y compris dans d’autres pays. Pour les collectionneurs, signalons les parutions uniques de la collection Eloquence d’Universal Australie pilotée par Cyrus Meher-Homji, le plus avisé des explorateurs des trésors enfouis dans les catalogues. Jusqu’ici, Eloquence se signalait par des parutions en CD isolés. Mais depuis 2019, plusieurs coffrets se sont enchaînés. Cette année, ceux consacrés aux enregistrements Decca, DG, Vega du chef français Charles Munch,
au legs Philips d’Eugen Jochum et, plus récemment, aux enregistrements Decca de la violoniste Ida Haendel, disparue le 1er juillet 2020 et qui vécut longtemps à Montréal, se distinguent particulièrement et n’ont aucun équivalent antérieur sur le marché.

Au très beau coffret DG commémorant les 450 ans de la Staatskapelle de Berlin s’ajoute un coffret Decca sur les 60 ans de l’Academy of St Martin in the Fields. Il n’y a pas uniquement du Neville Marriner et de la musique baroque dans ce coffret « coffee table » plaisant, assez bien composé, mais sans les grandes raretés qui pourtant ne demandaient qu’à être rééditées comme le concert de 1978 à Strasbourg, avec Jessye Norman et Alfred Brendel, qui n’avait pas échappé aux Australiens.

Si vous ne voulez pas vous lancer dans de grandes dépenses, allons-y de quelques recommandations de parutions isolées.

La découverte opératique de l’année est Le timbre d’argent, opéra composé en 1864 par Camille Saint-Saëns, de la mort duquel nous soulignerons le centenaire en 2021. La Québécoise Hélène Guilmette en est la vedette féminine et François-Xavier Roth est à la baguette dans une publication du Palazzetto Bru-Zane.

La parution « grand public » de l’année est le concert de John Williams dirigeant le Philharmonique de Vienne(DG), qui se décline sous forme de CD, en CD en version « deluxe » avec Blu-Ray et en vinyle.

Au titre de la plus saisissante vision d’un chef-d’œuvre bien connu, on se partagera entre les Variations Goldbergde Bach par Pavel Kolesnikov chez Hyperion et les Symphonies nos 1 à 5 de Beethoven par Jordi Savall chez Alia Vox.

Quant au DVD, aucun doute, en symphonique, sur le dernier concert de Bernard Haitink à Salzbourg en 2019, et en lyrique, sur le côté incontournable de La Flûte enchantée de Barbe et Doucet à Glyndebourne chez Opus Arte, la perle de la découverte allant ici à Frühlingsstürme (Tempêtes de printemps) de Jaromir Weinberger ressuscité par l’Opéra-comique de Berlin, son directeur Barrie Kosky et le chef canadien Jordan de Souza.

La fort petite année pour les livres est sauvée par un ouvrage pratique : la réédition du double volume des Livrets d’opéras édité par Alain Pâris dans la collection Bouquins de Robert Laffont. Pratique, certes, mais à l’heure du streaming, d’Internet et du DVD, vraiment nécessaire ?

Zubin Mehta. Los Angeles Philharmonic. Decca, 38 CD, 485 0374.

Fritz Reiner. The Complete Columbia Album Collection. Sony, 14 CD, 19075936772.

George Szell. Complete Warner Recordings. Warner, 14 CD, 9029526718.

Sir John Barbirolli. The Complete Warner Recordings. Warner, 109 CD, 9029538608.

The Legacy of Charles Munch. Decca Import Australie, 14 CD, 4840219.

Ida Haendel. The Decca Legacy. Decca Import Australie, 6 CD, 4841688.

Eugen Jochum. The Orchestral Recordings on Philips. Decca Import Australie, 15 CD, 484 0600.

450 Years Staatskapelle Berlin. Great Recordings. DG, 15 CD, 4837887.

Academy of St. Martin in the Fields. 60 Years. Decca, 60 CD, 485 0093.

Le timbre d’argent. De Saint-Saëns. François-Xavier Roth. Bru Zane, BZ 1041.

John Williams in Vienna. DG Édition standard, 4836373. Édition CD et Blu-ray, 4839045. Édition vinyle, 4839042.

Variations Goldberg. De Bach. Pavel Kolesnikov, Hyperion, CDA 68338.

Symphonies nos 1 à 5. De Beethoven. Jordi Savall, Alia Vox, AVSA 3 SACD 9937.

Bernard Haitink : Le dernier concert à Salzbourg (2019). Beethoven : Concerto no 4 (Emanuel Ax). Bruckner : Symphonie no 7. Philharmonique de Vienne, Unitel 802 304.

Mozart : La Flûte enchantée. Mise en scène : Barbe et Doucet. Glyndebourne, 2019. DVD Opus Arte Blu-ray OABD 7268.

Weinberger : Frühlingsstürme. Jordan de Souza, Berlin, 2020. DVD Naxos Blu-ray NBD0122V.