Starting Over, Chris Stapleton

Il a un siècle de barbe sous le Stetson, comme si on venait de le trouver au fond d’une mine de charbon du Kentucky. Imaginez Bob Seger, Merle Haggard et Dany Placard en une même imposante pièce d’homme. On a l’impression, à l’écouter, à le mesurer, qu’il est le country-rock incarné, le deep South à lui tout seul, portant les Allman Brothers, Lynyrd Skynyrd, Travis Tritt, The Band et Guy Clark sur ses larges épaules. Sa voix est une tempête de poussière, ses mélodies charrient dans le même courant les peines et les espoirs. Dans ce quatrième album, on peut déverser des torrents de larmes dans When I’m With You, autant que l’on peut célébrer la beauté du monde dans sa reprise de Joy of my Life (de John Fogerty). Trouver à ses côtés deux des Heartbreakers de feu Tom Petty, Bentmont Tench et Mike Campbell, en dit long sur la place qu’il occupe désormais dans le paysage. Ce gars, c’est la continuité, le cœur vivant et l’avant-plan en même temps. Pas tuable, l’Amérique. Écoutez Starting Over

Starting Over

★★★★
​Country

Chris Stapleton, UMG Nashville