AYA, Aya Nakamura

Née à Bamako, Aya Nakamura a suivi enfant sa famille dans le 93, quartier parisien de Seine–Saint-Denis, considéré comme le berceau du rap français, rêvant dès lors de devenir un jour chanteuse. Ce qu’elle vit depuis trois ans est un conte de fées : au moment de lancer son troisième album, Aya Nakamura est aujourd’hui la plus grande pop star de la francophonie, un phénomène qui s’explique par les qualités de sa voix, juste et légère, sa personnalité attachante et son vocabulaire coloré. Sur AYA, la reine du R&B français fait le pont entre la tradition afro-américaine, la pop grand public et les rythmiques du continent africain (ambiance maghrébine sur Ça blesse, traces de coupé-décalé dans cette bombe intitulée La machine) en privilégiant une interprétation suave, romantique et mélancolique. Il y a 15 chansons, elles méritent toutes de fréquenter la cime des palmarès : réalisé par le compositeur Vladimir Boudnikoff (son conjoint), ce disque de pop intelligente, savoureuse et typée illuminera nos journées raccourcissant à vue d’œil. Écoutez Doudou

AYA

★★★★
​R & B

Aya Nakamura, Rec. 118 / Warner