Magic Oneohtrix Point Never, Oneohtrix Point Never

Pour le compositeur new-yorkais Daniel Lopatin, la pandémie fut un moment d’introspection. Le titre de ce neuvième album fait d’abord référence à son premier nom de scène, puis à l’antenne radio de Boston qui l’a inspiré, Magic 106.7 FM. Et c’est, dans son essence, l’esprit du disque : un regard très personnel, sur le son de la radio commerciale, la pop, la new wave et le rock des années 1990, qui a formé une partie de ses goûts musicaux. Vous savez ce bruit que fait le poste de radio lorsqu’on tourne le bouton pour passer d’une fréquence à l’autre ? Cet album donne l’impression d’avoir été composé et enregistré à cheval entre deux chaînes, des airs lointains portés par les ondes en faisant « crouik-crouik ». Jamais Lopain n’a autant proposé de chansons — avec un refrain, une mélodie — que sur ce disque, comme la fascinante ballade No Nightmares, collaboration avec The Weeknd, ou Long Road Home, avec la voix trafiquée de Caroline Polachek. Jamais non plus Lopatin n’a été si limpide dans ses intentions, offrant un disque racontant une nostalgique histoire. Écoutez Long Road Home

Magic Oneohtrix Point Never

★★★★
​Expérimental

Oneohtrix Point Never, Warp