Lontano, François Couturier et Anja Lechner

Un disque de pure beauté, baigné de cette lumière intrinsèque au mariage piano-violoncelle, porté par un souffle mélodique jamais démenti, mais tout en suggestion. Dans ce deuxième effort collectif, le pianiste français François Couturier et la violoncelliste allemande Anja Lechner (la moitié du Tarkovsky Quartet) se tiennent pile au point de rencontre de leurs parcours respectifs — classique pour Lechner, jazz pour Couturier, notamment connu pour son travail avec Anouar Brahem. Le duo reprend ainsi une composition de ce dernier (Vague — E la nave, moment fort de ce voyage introspectif), de même que de Dutilleux ou de Kancheli. Mais ce sont surtout les espaces d’improvisation autour des œuvres de Couturier (elles-mêmes conçues comme des hommages à Bach, à Silvestrov, à Gurdjeff…) qui font la singularité et la richesse de Lontano. C’est ici tout de beau, même dans les territoires plus déconcertants. Quelque chose de céleste dans ces textures et cette douceur.

Écoutez Vague

Lontano

★★★★

François Couturier et Anja Lechner, ECM