Chansons en noires et blanches, Duo Beaudry-Prud’homme

Chansons en noires et blanches témoigne d’un rendez-vous réussi entre la chanson traditionnelle et la musique classique qu’on entend assez peu dans nos chaumières. Sur ce premier album du duo, Simon Beaudry (du groupe Le Vent du Nord) délaisse momentanément sa guitare et met sa voix franche au service d’un répertoire finement choisi, accompagné au piano par Philippe Prud’homme, Grand Prix lors de l’édition 2016 du Concours de musique du Canada. Lorsque ce dernier ne signe pas lui-même les arrangements pour piano (moderne et dynamique sur La drave des Richard, sobre et poignant sur la superbe Bon voyageur), il reprend ceux écrits par Benjamin Britten ou encore Émile Vuillermoz et les joue avec une élégance qui jette une lumière nouvelle sur ces vieilles chansons. Beaudry exprime avec clarté l’étendue de son registre, mordant avec appétit dans Coloniser de Jean-Claude Mirandette, pour plus tard prendre une voix douce et sensible sur Il est quelqu’un sur Terre, une des plus belles de cet album sur lequel on redécouvre aussi Ferré (L’oppression) et Vigneault (Les îles de l’enfance). Écoutez Récital folk/classique

Chansons en noires et blanches

★★★ 1/2

Duo Beaudry-Prud’homme, La Cie du Nord