Sundowner, Kevin Morby

Kevin Morby avance dans sa carrière folk-pop (il en est à un cinquième disque solo) avec l’assurance d’avoir trouvé sa signature. Après l’opulence spirituelle de Oh My God (2019), Sundowner est présenté comme un album dépouillé, un album de deuil, le fruit d’un isolement (ce n’est pas une œuvre de confinement, assure-t-on) quasi volontaire provoqué par son installation en banlieue de Kansas City (Kansas), sa ville d’origine. L’album a été écrit, composé et produit dans un cabanon, à la merci des éléments. Visiblement, ce retour vers soi a favorisé une sorte de relecture inconsciente de ses bons coups passés. Avec Valley ou Sundowner, on croirait entendre les accords des Babies, son ancien groupe rock. Brother, Sister aurait pu apparaître sur Singing Saw (2016). Campfire ressemble à ce qu’il a proposé sur City Music (2017). Attention, Kevin. On t’aime, mais si tu nous proposes du réchauffé, le soleil pourrait se coucher sur notre intérêt.


Sundowner

★★
​Folk

Kevin Morby, Dead Oceans