Gimme Some Truth, The Ultimate Mixes, John Lennon

John Lennon aurait eu 80 ans ce 9 octobre. Deux fois les 40 qu’il a eus. Chiffre doublement rond et significatif : il fallait du produit à proposer. Mais quoi ? Coffret après coffret, on a fini par vider les coffres. Une énième compilation, alors ? Eh oui. Rebelote. On a creusé le filon déjà exploité par Giles Martin, fils de feu sir George, pour le catalogue des Beatles : remixer à partir des bandes multipistes. Fiston Sean et veuve Yoko ont ainsi confié le travail à Paul Hicks, bien coté pour le coffret Imagine, farci de prises alternatives et de démos. Et le gars est tombé dans le même panneau que Giles : on a monté la basse partout, au centre du mix pour que ça frappe, et puis voilà. Ce que ça donne ? Un gâchis sourd le plus souvent. Ou alors, pour les chansons douces, des séparations de pistes trop accentuées. On perd les intentions de Lennon, de Phil Spector, on accentue ici, on diminue là, sans raison. Bref, on déterre pour mieux dénaturer. Misère anniversaire. Écoutez Mind Games

Gimme Some Truth

★★
​Compilation

The Ultimate Mixes, John Lennon, Capitol / Ume / Universal