What You Gonna Do When the Grid Goes Down?, Public Enemy

Jusqu’à son 13e album, Nothing Is Quick in the Desert (2017), Chuck D, l’âme de Public Enemy, était parvenu à demeurer pertinent. Or, le retour du groupe dans le giron du label qui l’a fait naître, Def Jam, passe aujourd’hui comme un nostalgique tour de piste — certes encore militant, mais passablement ronflant et autoréférentiel. Ce nouvel album, qui démarre mollement mais se ressaisit sur la seconde moitié, est d’abord une célébration des pionniers du rap américain: Cypress Hill, Ice-T, PMD, les MC de The Roots, Daddy-O (Stetsasonic), Nas et DJ Premier y collaborent. Sur les meilleures, Toxic, Yesterday Man, Smash the Crowd et le singleState of the Union (STFU), Chuck D peste et dénonce avec quasiment autant de conviction qu’à la belle époque de It Takes a Million… (1988) et Fear of a Black Planet (1990). L’album nous fait quand même vivre une grande émotion grâce à Public Enemy Number Won, chanson réunissant Run DMC et Mike D et Ad-Rock des Beastie Boys, qui n’avaient pas rappé dans un micro depuis le décès du troisième larron, MCA. Juste pour ça, l’album vaut le détour. Écoutez Public Enemy Number Won​

What You Gonna Do When the Grid Goes Down ?

★★★
​Hip-hop

Public Enemy, Def Jam