Tea for the Tillerman 2, Yusuf / Cat Stevens

Pourquoi refaire Tea for the Tillerman, cinquante ans plus tard ? On peut trouver l’album d’origine, qui était passablement parfait, et surtout fait pour durer toujours. « Un moment pour célébrer le présent en exprimant notre gratitude au passé », explique Yusuf/Cat Stevens dans le livret (notez : le « nom de famille » Islam n’est mentionné nulle part). Pour qui découvrirait ces chansons ainsi réinventées, ce n’est pas un mauvais chemin. La voix est belle, et le plus grand soin a été apporté à ces relectures. Les rendus les plus simples — Father And Son, Where Do the Children Play ? — sont les plus touchants et justifiés : les enfants ont grandi, le père est devenu… arrière-grand-père. Pour le reste, on oscille entre les détournements agréables (Wild World, Sad Lisa) et les franchement discutables (Longer Boats en slam ? Miles From Nowhere en gros rock pataud ?). Rien d’indispensable, rien de répréhensible non plus. La question demeure : fallait-il, à votre avis ? Écoutez Where Do The Children Play?

Tea for the Tillerman 2

★★★
​Réinterprétations

Yusuf / Cat Stevens, Cat-O-Log / Universal