Occulture populaire, Gros Soleil

Il n’y a pas eu chez nous foule d’émules du hard-rock dans les années 1970. Peut-être les auditeurs de CHOM trouvaient-ils leur bonheur directement chez les fournisseurs : on achetait directement Deep Purple in Rock, on vénérait Child in Time et ça suffisait. Le rock à la québécoise, d’Offenbach à Pag et de Groovy Aardvark aux Chiens, a été trop distinct et réussi pour que des ersatz subsistent autrement qu’en groupe-hommage. Place à prendre ? Voici Gros Soleil (autrefois Les Truands), quatuor de choc. Des puristes du riff pesant, et pas à peu près. Les gars se la jouent tellement Sabbath, Purple et Led Zep — Dominic Lamoureux atteint TOUTES les notes robertplantesques dans Cercle de sel — que c’en est… attendrissant. Pensez : ça va jusqu’à repiquer des riffs chez Janis dans Si les animaux pouvaient parler : par bouts, c’est carrément Piece of My Heart. Ni punk ni death metal, résolument vieille école, Gros Soleil assume tout. Éblouir ? À d’autres. Que ça chauffe, voilà tout. Écoutez Cercle de sel

Occulture populaire

★★ 1/2
​Rock

Gros Soleil, Indica Records