Laroie EP, Laroie

Ce sont les premiers pas de Laroie : un an et demi après la parution de Why Make Sense, premier disque du duo électro-rap-R&B québécois Heartstreets, qu’elle forme avec Emma Beko, Gab Godon part en solo, mais tout de même accompagnée du compositeur et réalisateur house Robert Robert. Celui-ci donne du souffle, un son plus charnu et chatoyant, à ses chansons. Lorsque Laroie s’avance dans une pop lustrée, presque dance, sur Fire Rising et l’excellente Gather My Love — la production la plus originale de ce premier EP —, elle s’approche, mais pas de trop près, de la pop évanescente de Milk & Bone. Sur la douce et soul Selfless, Godon rappelle plutôt le son d’une Jessy Lanza, avec cette voix candide et imparfaite qui donne de l’âme à sa pop. La ballade Quiet River est aussi contemplative que le suggère son titre ; on se surprend de la facilité avec laquelle on suit son fil. Le EP arrive à terme avec la plus banale Let Me Be, ritournelle pop mélancolique et dansante n’affichant pas la même intrigante personnalité que les précédentes. Écoutez Let Me Be

Laroie EP

★★★
​Pop

Laroie, indépendant