La France et ses guitares, spécial instrumental sixties, artistes divers

Le rock en France ? Outre Johnny ? On pense d’emblée à cette ribambelle de groupes où il y avait invariablement un Elvis putatif de service : Chaussettes Noires avec Eddy Mitchell, Chats Sauvages et leur Dick Rivers, Pénitents autour d’un Danny Boy (lequel vient de partir pour le Golf-Drouot du ciel). On oublie les innombrables orchestres où le guitariste soliste constituait le centre, où il s’agissait moins d’être Elvis que de reproduire le fameux son de Hank Marvin avec les Shadows. En voici deux pleins disques (58 titres !), où les amateurs talentueux (Bourgeois de Calais, Fantômes) côtoient de vrais pros (brillantissimes Four Dreamers), où les Cousins (belges) et les Aiglons (suisses) ne se posent pas le problème de l’accent. De Monégasques en Caravelles, de Castors en Rebelles, le niveau varie, mais on s’en fout : c’est bath comme tout en auto. Dommage de ne pas y retrouver les Gottamou, avec leur bassiste Nino Ferrer, mais je chipote. Écoutez Fort Chabrol, par Les Fantômes

La France et ses guitares

★★★ 1/2
​Archives

Spécial instrumental sixties, artistes divers, Magic Records