Lickety Split, Martyn Bootyspoon

L’électron libre de la scène électronique montréalaise Martyn Bootyspoon chasse la grisaille pandémique avec Lickety Split, un nouvel EP de cinq hilarantes et ingénieuses compositions dont lui seul a le secret. Y’en a pas deux comme lui sachant conjuguer l’énergie du house de Chicago de la fin des années 1980, début 1990, le tonus des tendances techno de l’heure et l’audace, ainsi qu’il l’illustre avec brio sur Resonant Freq. Le compositeur, chanteur, artiste visuel et collaborateur du collectif Fractal Fantasy de Zora Jones et Sinjin Hawke se la joue électro sur la vicieuse Ice Cream Mane, laboureur de dancefloor sur la chanson-titre et ses puissantes ponctions de basse, ingénieux avec les percussions sur Airdrop (qui dégage une agréable pointe d’acid house) et déconstruit les clichés rave sur l’harmonieuse KEYGEN 2 Mi H34RT. De bonnes idées à revendre et un redoutable sens du groove, Bootyspoon sert du gâteau aux DJ qui auront du carburant neuf pour mettre le feu aux planchers de danse, en prévision de leur éventuelle réouverture…


Lickety Split

★★★★
​Électronique

Martyn Bootyspoon, 2 B Real