The Bushmen, The Bushmen

Ils sont légion, ces groupes à la gloire éminemment locale et impitoyablement brève. Ainsi la renommée des Bushmen — à ne pas confondre avec les Bushmen de… Limoges ! — ne dépassa pas les limites de l’Iowa. À tout le moins jusqu’à ce que leur ancien batteur fasse numériser la bande magnétique de leur seul et unique enregistrement, qui menaçait de ne pas conserver la prestation de 1966 (leur toute dernière) pour l’éternité. Nous parviennent donc 17 fabuleuses minutes de rock de garage, nimbées d’orgue Farfisa et noyées dans la réverbération. Le répertoire est exemplaire. On imagine Springsteen faire les mêmes morceaux avec les Castiles en même temps au New Jersey : du Kinks (oui, You Really Got Me), du Stones (trois titres, dont The Last Time), du Motown (Hitch Hike), du Kingsmen (Long Green) et les incontournables des gymnases du samedi soir (Route 66, You Can’t Sit Down). Le son est d’une étonnante clarté et les rendus sont primitifs à souhait. Le rock, c’est ça : du bruit tribal en Iowa. Écoutez The Bushmen

The Bushmen

★★★★
​Archives

The Bushmen, Beat Rocket / Sundazed