Ultimate Success Today, Protomartyr

« This is the dawning of the day without end / When fear steps into light / I’ve been planning for this day all my life / Or have I not ? », chante Joey Casey sur ce ton résigné, mais colérique, dès Day Without End, en ouverture du puissant cinquième album de Protomartyr. L’orchestre post-punk de Detroit a le doigt sur le pouls d’un monde anxieux et, même s’il s’avère moins bruyant et brutal qu’à ses débuts il y a huit ans, ses chansons denses semblent au diapason de notre époque, méfiante, cynique, condamnée à s’enfoncer dans un cul-de-sac. Déprimant ? En tout cas, défoulatoire : les assauts de guitare sur I Am You Now, Michigan Hammers et surtout la corrosive Tranquilizer donnent envie de tout foutre en l’air. La présence d’une section de cuivres sur presque la moitié des chansons de l’album permet par ailleurs au groupe de donner du lustre et de la couleur — autre que celle des guitares électriques — à ses compositions. Un disque bref, lucide et éloquent.

Écoutez June 21

Ultimate Success Today

★★★★

Protomartyr, Domino