Telas, Nicolas Jaar

Décidément, 2020 aura été productive pour le compositeur électronique new-yorkais d’origine chilienne Nicolas Jaar. Telas est déjà son troisième album à paraître cette année — peut-être le plus farouche des trois, à l’écart des expérimentations house de Against All Logic (février 2020) et de la fascinante et poignante chanson électroacoustique de Cenizas (mars 2020). Constitué de quatre longues et étranges pièces, Telas suit un chemin sinueux à travers des instruments acoustiques inventés par des collaborateurs, des instruments à vent bien réels et des synthétiseurs aux sonorités parcimonieusement triturées se raccrochant parfois à des structures rythmiques définies (pensons à la première partie percussive de Telahora en ouverture ou au cœur, ballant, de la magnifique Telahumo sur la face B). Par un jeu de subtiles tensions et de relâchements, Jaar offre un disque aussi délicat qu’animé où s’exprime la richesse de sa palette sonore. Farouche à la première écoute, qui invite rapidement à une seconde, puis une troisième…

Telas

★★★ 1/2

Nicolas Jaar, Other People