Gaslighter, The Chicks

Non, ce n’est pas le groupe néo-zélandais The Chicks, duo à gogo des années 1960 révélé par une chouette compilation il y a peu : ce sont bel et bien les Dixie Chicks que nous retrouvons après 14 ans d’un hiatus à rallonge : les Texanes rebelles mais pas Rebs (les troupes confédérées de la guerre de sécession) ont en effet déboulonné le Dixie de son socle, geste ayant une forte portée symbolique. On se serait attendus à un album dans le même mouvement, dénonçant la montée de la droite blanche suprémaciste à la grandeur de la Bible Belt, fiddle et banjo en joue, mais non. Pour deux raisons. D’abord, la réalisation : Gaslighter est le plus résolument pop des disques du trio, estampillé Jack Antonoff, collaborateur des Carly Rae Repsen, Taylor Swift et Lana Del Rey. Et ensuite le contenu : les chansons chroniquent en long, en large et dans le très menu détail le divorce de Natalie Maines. On pourra toujours essayer d’interpréter ces épisodes déchirants dans la perspective de tout ce qui désunit le pays… 

Écoutez Gaslighter

Gaslighter

★★ 1/2

The Chicks, Columbia / Sony