The End of Dormancy, Voivod

Le 30 juin 2019, la légendaire formation prog-métal québécoise Voivod était invitée à se produire au Club Soda, à l’affiche du Festival international de jazz de Montréal. Ce lien tracé entre jazz et métal est moins ténu qu’il n’y paraît, considérant combien Voivod a passé sa carrière à repousser les limites esthétiques du métal en raffinant ses structures, ses rythmiques et ses progressions harmoniques. Le groupe pousse cette réflexion encore plus loin en revisitant The End of Dormancy, chanson enregistrée pour son dernier album The Wake (2018), sous l’angle big band : une section de cuivres ouvre la nouvelle version en réinterprétant le thème, réarrangé, de guitare qui tire la chanson vers la voix de Snake puis la rafale de batterie, et ne quitte plus Voivod. Saxophone, trompette et trombone semblent répondre aux assauts de guitares : la fusion jazz-métal prend à merveille, en studio autant que sur scène puisque The End of Dormancy est accompagnée de sa version live au FIJM et complétée par une relecture de The Unknown Knows. 

The End of Dormancy

★★★★

Voivod, Century Media