De la musique avant toute chose, et malgré la crise

Les organisateurs du Festival de la chanson de Tadoussac souhaitent que les artistes puissent renouer avec le public dans le décor magnifique du village, malgré le contexte de crise.
Alexandre Shields Le Devoir Les organisateurs du Festival de la chanson de Tadoussac souhaitent que les artistes puissent renouer avec le public dans le décor magnifique du village, malgré le contexte de crise.

À l’instar de tous les incontournables rendez-vous musicaux de l’été, le Festival de la chanson de Tadoussac a dû annuler son édition 2020. L’équipe derrière cette tradition nord-côtière a toutefois décidé d’organiser une série de spectacles dans des lieux « inusités » du village, afin de maintenir le contact entre les artistes et le public québécois, malgré la crise.

« Un été sans spectacle à Tadoussac, ça fait très longtemps qu’on n’a pas vu ça. Et même si ce ne sera pas l’ambiance d’un festival comme on peut la vivre normalement, ce sera l’occasion de réunir le public et des artistes. Bref, on veut renouer avec ce qu’on aime faire et mettre un baume sur une année très difficile pour tout le monde », résume au Devoir le directeur général du Festival de la Chanson de Tadoussac, Julien Pinardon.

La formule reste toutefois à préciser, de même que les « lieux inusités » qui accueilleront la douzaine de spectacles prévus au courant du mois d’août. Il sera d’ailleurs difficile, voire impossible pour les organisateurs d’utiliser certains sites magnifiques habituellement plus achalandés, comme le secteur des dunes, le sentier de la Pointe-de-l’Islet ou encore la plage de la baie de Tadoussac. Après tout, même si les touristes européens se font beaucoup plus rares cette année, le petit village de l’embouchure du fjord du Saguenay demeure une destination touristique très populaire.

M. Pinardon promet néanmoins que, malgré le contexte de la pandémie et les directives strictes de la Santé publique, il sera possible de présenter des prestations devant public dans des lieux extérieurs qui se prêteront bien à l’exercice, et ce, « toujours dans l’esprit intimiste et convivial qui nous caractérise ».

Selon les détails dévoilés lundi, 40 spectateurs au maximum pourront assister aux concerts, en plein air, afin de respecter les règles en vigueur pour limiter la propagation de la COVID-19. Pour le moment, six artistes ont été confirmés, dont Les Deuxluxes, Saratoga, la gagnante de l’édition 2019 de La voix, Geneviève Jodoin, et le finaliste Colin Moore, de même que la poétesse-slameuse innue Natasha Kanapé Fontaine.

Six autres noms viendront s’ajouter à cette courte liste « au cours des prochains jours », assure Julien Pinardon. Il reste encore à obtenir certaines confirmations, même si les billets seront en vente dès mardi. « On construit l’avion en plein vol », illustre M. Pinardon, en reprenant une formule employée à maintes reprises au cours des derniers mois.

Le Festif annule La petite affaire

Ce type d’événement semble d’ailleurs pour le moins complexe à organiser, puisque le Festif de Baie-Saint-Paul a annoncé lundi en fin de journée qu’il annulait « La petite affaire », une série de « spectacles intimes », présentés devant un public restreint, qui étaient prévus la semaine prochaine. L’organisation a invoqué une décision prise par les autorités de la Santé publique.

Après une année 2020 « très difficile »pour tous les festivals du Québec, Julien Pinardon souligne par ailleurs que le travail pour la 37e édition du Festival de la chanson de Tadoussac est déjà amorcé. Si tout va finalement bien et que les risques sanitaires finissent par reculer, celle-ci pourrait se tenir du 1er au 4 juillet 2021. Dans le cas du Festif, on évoque un festival qui se tiendrait du 22 au 25 juillet. Mais rien n’est encore acquis.

Des spectacles à Petite-Vallée

Lui aussi membre du circuit des événements régionaux incontournables, le Festival en chanson de Petite-Vallée prévoit tenir une série de spectacles en juillet et en août. Saratoga, Jérôme 50, Geneviève Jodoin, Colin Moore, Natasha Kanapé Fontaine et Sara Dufour seront notamment à l’affiche de cette programmation culturelle, qui se déclinera sur une scène extérieure, sur le terrain du Théâtre de la Vieille Forge. Émile Bilodeau donnera le coup d’envoi de cette saison spéciale le 16 juillet. Les spectateurs devront respecter les consignes sanitaires et autres mesures de distanciation physique en vigueur. Les règles à suivre et les informations pratiques se trouvent en ligne.


À voir en vidéo