Le Festival de Lanaudière propose des archives vidéo cet été

Le Festival de Lanaudière aura recours à ses archives pour entretenir la flamme à distance avec son public cet été.
Photo: Festival de Lanaudière Le Festival de Lanaudière aura recours à ses archives pour entretenir la flamme à distance avec son public cet été.

Le Festival de Lanaudière annonçait lundi matin la diffusion cet été d’une « édition virtuelle » sous forme de quinze grands concerts tirés des archives vidéo du Festival et de la Société Radio-Canada, accessibles gratuitement les vendredis, samedis et dimanches du 10 juillet au 9 août.

Contrairement à de nombreux organismes dans le monde et même au Québec (le Domaine Forget), qui profitent du déconfinement pour organiser des concerts sans public diffusés sur Internet, le Festival de Lanaudière aura recours à ses archives pour entretenir la flamme à distance avec son public cet été.

Pendant cinq fins de semaine, trois concerts à la fois, diffusés sur le site lanaudiere.org et les réseaux sociaux, permettront de remonter dans le temps, et ce, dès les 10, 11 et 12 juillet, avec le concert-gala inaugural de l’Amphithéâtre en 1989, mettant en vedette Carol Neblett, Joseph Rouleau, Anton Kuerti et l’Orchestre du Festival sous la direction de Semyon Vekshtein. Cette archive sera suivie d’une soirée avec Renata Scotto à la cathédrale de Joliette (1986) et d’un récital de Maxim Vengerov en 1997.

Des événements récents

Parmi ces grandes archives, il y aura la Symphonie « des Mille » de Mahler avec Eliahu Inbal en 2002 pour le 25e anniversaire du Festival. Mais la surprise principale est la diffusion de nombreuses captations effectuées ces dernières années par l’équipe du Festival, constituée pour relayer au public présent sur la pelouse ce qui se passe sur scène.

C’est ainsi que nous pourrons revivre les 19 juillet et 1er août les deux concerts Brahms de la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen sous la direction de Paavo Järvi, captés en 2014, ou, le 25 juillet la 2e Symphonie de Mahler par Kent Nagano, œuvre dont nous avons été privés en clôture de saison de l’OSM.

Nous aurons aussi droit aux temps forts de l’édition 2019 : la 7e Symphonie de Bruckner de Yannick Nézet-Séguin (9 août), les Quatre Saisons de Vivaldi avec l’Orchestre baroque de Venise (2 août) et l’inoubliable 4e Symphonie de Tchaïkovski par Rafael Payare et l’OSM (8 août).

Les diffusions seront accessibles à 19 h 30 les vendredis et samedis, et à 15 h 30 les dimanches. Elles seront disponibles pendant 48 heures. Les détails des archives proposées se trouvent sur www.lanaudiere.org.