The Mosaic of Transformation, Kaitlyn Aurelia Smith

De la pochette au titre en passant par les commentaires de la compositrice (« Cet album est l’expression de mon amour et appréciation pour l’électricité »), ce nouvel album fait craindre une galette ésotérique et new age, ce qui serait évidemment bien mal connaître la brillante Kaitlyn Aurelia Smith, grande expérimentaliste du synthétiseur, particulièrement du Buchla 100, décortiqué sur ses deux précédents disques, nettement plus esquissés que ce magnifique The Mosaic of Transformation. Smith marie son amour du synthétique à la pop et à la musique contemporaine, alors que l’orgue à vent, les percussions acoustiques et les violons (splendides et délicates Carrying Gravity et Expanding Electricity) sont comme de nouveaux jeux de couleurs et de textures à la palette de l’artiste. Les neuf chansons de The Mosaic of Transformation s’écoutent justement comme une longue composition en mouvement, en constante évolution, comme cet érable à votre fenêtre qui, chaque jour, déploie un peu plus vertement ses bourgeons. Un disque de saison.

Écoutez The Steady Heart

The Mosaic of Transformation

★★★★ 1/2
​Expérimental

Kaitlyn Aurelia Smith, Ghostly International