Les soirées Dômesicle en virtuel

Jessica Dostie Collaboration spéciale
Cet été, les «partys» Dômesicle, qui avaient d’ordinaire lieu sous la Satosphère, se tiendront dans vos salons.
Photo: Société des arts technologiques Cet été, les «partys» Dômesicle, qui avaient d’ordinaire lieu sous la Satosphère, se tiendront dans vos salons.

Ce texte fait partie du cahier spécial La culture dans votre salon

Il n’est pas possible d’organiser des rassemblements durant la belle saison ? Les festivals sont tous annulés ?Qu’à cela ne tienne, la Société des arts technologiques (SAT) donnera rendez-vous en ligne aux aficionados de musique électronique et urbaine dès la mi-juin. Des célébrations hebdomadaires « dignes des mémorables soirées immersives de la SAT », promet le coordonnateur des communications de la Société, Martin Lapointe.

La formule des soirées immersives Dômesicle, qui a fait ses preuves depuis 2015, reste essentiellement lamême, si ce n’est que la fête sedéroulera virtuellement, mesures de distanciation physique obligent. En direct, sur une plateforme qui reste encore à être déterminée, des DJ de la scène montréalaise se joindront à une brigade de vidéojockeys triés sur le volet dans le but d’animer votre salon. On peut certainement s’attendre à des créations originales et à des alliances des plus surprenantes.

Pour l’heure, une demi-douzaine de soirées sont au programme, bien que plusieurs détails restent encore à confirmer, notamment les noms des artistes participants. « On ne sait pas non plus si on aura la permission de tourner à la SAT ou si les artistes devront se produire directement de leur salon », ajoute Martin Lapointe.

En outre, les modalités de billetterie sont encore indéterminées, mais la SAT penche pour une formule où les dons volontaires seraient suggérés. Un projet à suivre !