The Well-Tempered Consort I, Phantasm

Ce sublime disque du consort de violes Phantasm est en premier lieu un enchantement sonore. Linn avait à l’origine lancé une étiquette pour mettre en évidence son matériel audio. L’adéquation entre produit artistique et audiophile s’est rarement aussi brillamment conjuguée et exprimée qu’ici. Sur le plan artistique, aussi, le créneau est porteur. L’œuvre de Bach est riche de sources musicales dont les intrications polyphoniques peuvent être traduites et illuminées par un consort de violes. On connaît à ce titre les enregistrements (Art de la fugue, Variations Goldberg, Bach Alio modo) de l’ensemble Fretwork chez Harmonia Mundi. Ce Well-Tempered Consort est le pendant, sans trop de recoupements, du Bach Alio modo de Fretwork. Mais le trait est plus léger, plus gracieux, plus « ailé ». Là où Fretwork énonce la musique, Phantasm chante et déploie des lignes, tisse une toile avec une subtilité arachnéenne. La comparaison des deux Ricercar à 6 de L’offrande musicale est édifiante, timbres des instruments en prime ! Révélateur. Immense.

Écoutez la Fugue No. 22

The Well-Tempered Consort I

★★★★★
​Classique

D’après des oeuvres de Bach, Phantasm, Linn CKD 618