Dark Lane Demo Tapes, Drake

Prenons ce mixtape pour ce qu’il est : un ramassis d’extraits déjà diffusés, de démos polis et de chansons qui n’ont sans doute pas été jugées assez bonnes pour figurer sur le vrai disque que le Canadien a promis de livrer cet été. Une note de bas de page dans sa discographie, mais une fausse note quand même : c’est, d’un bout à l’autre, assez ronflant, des mélodies donnant l’impression d’avoir déjà été entendues, Drake sur le pilote automatique incapable de faire preuve de la moindre émotion, le flow stoïque sur des productions dans l’ensemble génériques. Du lot, retenons tout de même l’excellente Chicago Freestyle, avec la voix du chanteur Giveon (Drake y cite Superman d’Eminem), l’envoûtante Desires, du Drake pur jus dans la mélodie du refrain qui glisse entre chant et rap sur laquelle s’épanche aussi Future, qu’on retrouve plus tard avec Young Thug sur D4L, l’une des meilleures de l’album avec Pain 1993, duo avec Playboi Carti sur une production du compositeur-réalisateur de l’heure, Pi’erre Bourne.

Écouter D4L

Dark Lane Demo Tapes

★★ 1/2
​Hip-hop

Drake, Ovo