Leave Tonight, David Myles

Résumons : nous avons raffolé de Real Love, son album rockabilly swing de 2017. Un Buddy Holly réincarné, avions-nous déclaré, hyperbole montgolfière ! C’était sans connaître le David Myles de la dizaine d’albums précédents. Après Real Love, il nous a servi Le grand départ, en français dans le texte. Tellement pas rockabilly que c’en était déconcertant. Il a fallu nous expliquer : chacun des disques, sans être un exercice de style, était une virée jouissive dans un genre musical : jazz, folk, trad, rock primitif, chanson. Et cette fois-ci ? Leave Tonight est son premier album inclassable, c’est-à-dire vraiment personnel, en cela qu’on y trouve du folk doux avec des échos de Buddy (Loving You Is Easy), du folk frénétique avec un peu de rockabilly dans le bluegrass (Home), un peu de néo-Roy Orbison avec des cordes dans l’espace (Can’t Look Away). Le grand mélange. La pleine palette. « It took me this long to figure it out », chante notre Myles. Jamais trop tard pour faire connaissance.

Écoutez Kind Of Like It

Leave Tonight

★★★ 1/2
​Folk

David Myles, Little Tiny Records