Tropi-Cléa 2, Cléa Vincent

La clé pour Cléa, c’est son timing : les six chansons originales de son Tropi-Cléa 2 sont bonnes là, en ce moment. Elles seront sans doute encore meilleures dimanche, alors que la météo annonce presque 20 °C. Moins électronifiée que sur l’album Nuits sans sommeil qu’elle offrait à pareille date l’an dernier, la pop que propose ces jours-ci Cléa Vincent n’a d’autre prétention que d’accompagner les premières vraies chaleurs du printemps, à coups d’orchestrations disco (Tropique ouverture), de soul-funk (Sans dec), de ritournelles néosixties (N’allez pas travailler, une chanson anti-déconfinement) et d’emprunts à la pop classique brésilienne (Du sang sur les congas, Bahia). Son joli orchestre boosté aux cuivres et aux synthés tricote des arrangements surannés et charmants, un pied dans la chanson francophone, un autre dans l’exotisme musical cliché (le reggae, un peu bancal, de Poupée canapé). Un disque qui aère l’esprit à écouter les fenêtres toutes grandes ouvertes.


Écoutez Bahia

Tropi-Cléa 2

★★★
​Pop

Cléa Vincent, Midnight Special Records