Sick Hustle EP, Nobro

Nobro fait déjà quelques vagues depuis un an ou deux grâce à une nonchalance conquérante. Passons rapidement sur la génialissime excellence du nom de groupe pour se concentrer sur la musique. Quatre chansons d’un punk-rock fiévreux façon Californie, ça passe vite, mais ça livre tout de même le message sur à qui on a affaire. Aux premiers élans de voix de la chanteuse et bassiste Kathryn McCaughey, pendant la pièce d’ouverture Don’t Die, l’on croit renouer avec Amyl and the Sniffers. Toutefois, les notes qui suivent s’alignent assez rapidement sur des influences plus « classiquement » punk-rock contemporain comme Pup, Fidlar ou les Distillers. Sick Hustle est entraînant, mélodique, communicatif, criard, précis dans son intention de montrer l’émancipation joyeuse que peut représenter le rock’n’roll (merci aux bongos). Techniquement parlant, on a affaire à du bon rock. Mais une fois qu’on a fait la preuve que l’on peut faire aussi bien que les mecs, on va où ?

Sick Hustle EP

★★★
​Punk-rock

Nobro, Dine Alone Records

À voir en vidéo