Dear Criminals avec orchestre de chambre, Dear Criminals

Imaginez que dans votre chambre, un trio, une section rythmique et les 14 musiciens d’un orchestre se soient entassés, empilés, écrapoutis, à tel point que la musique passe directement de corps à corps. Pensez contagion, mais bienfaisante. Déjà, en octobre dernier au Gesù, c’est ce que l’on a vécu : la paradoxale sensation d’être (très) heureux tout en étant (très) à l’étroit. Une fois de plus, Frannie Holder, Charles Lavoie et Vincent Legault ont ainsi toisé l’illégalité, Dear Criminals pour vrai, soumettant leurs chansons au danger de la proximité exacerbée. Encore une fois, l’audace a payé : jugez-en à l’écoute des Nelly, Cold Wave, Handful of Dust et Rose enregistrées ce soir-là : miracle d’espace créé en pleine densité. On a l’impression de nager en apnée : c’est plein et ça ne pèse rien. Allez, plongez. Vos sous iront à la Fondation Unison, en soutien à la communauté musicale, autant dire que vous prendrez des musiciens dans vos bras.

Écoutez Cold Wave

Dear Criminals avec orchestre de chambre

★★★★
Spectacle

Dear Criminals, dearcriminals.bandcamp.com