Broderie, Olivier Bélisle

Que cela se sache : Olivier Bélisle est l’un de nos grands auteurs-compositeurs. Et un doux interprète au registre certes limité, mais pour chanter tout bas au creux de l’oreille, ça convient tout à fait. Pensez Stéphane Lafleur dans Paysage, Desjardins dans Quitte ou double (crabe ou pas), et même un peu Adamus dans Salut. Tendresse crue, sens aigu de l’expression délicate ou malodorante (selon les besoins) : de la beauté, quoi. En parallèle du groupe Canailles, Olivier en est mine de rien à son quatrième album depuis 2012, et n’a pas attendu qu’on le découvre pour faire du bien autour de lui. Et dire merci quand c’est lui qu’on colle. « Elle m’a offert réconfort / Elle s’est brodée sur mon corps », chantonne-t-il dans la chanson-titre : ça découd tous les nœuds. Notons l’apport de Benoît Paradis et son édredon de cuivres. Avec la contrebasse et l’orgue des autres copains, il y a tout ce qu’il faut pour qu’un type à guitare acoustique se sente moins seul en s’ennuyant du spag de sa meilleure amie.

Écoutez Broderie

Broderie

★★★★
​Folk

Olivier Bélisle, L-Abe