Au calendrier de l’Opéra de Montréal

Marie-Josée Lord ouvrira le bal en incarnant la «traviata» dans une mise en scène d’Alain Gauthier .
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Marie-Josée Lord ouvrira le bal en incarnant la «traviata» dans une mise en scène d’Alain Gauthier .

L’Opéra de Montréal a dévoilé sa saison 2020-2021. Marquée par la création, en mars 2021 au théâtre Maisonneuve, de La beauté du monde de Julien Bilodeau sur un livret de Michel Marc Bouchard, cette saison offrira à deux chanteuses du Québec deux rôles écrasants du grand répertoire.

Marie-Josée Lord ouvrira le bal en incarnant la traviata dans une mise en scène d’Alain Gauthier contextualisée dans le Paris des années 1930 et inspirée par la vie de Joséphine Baker. Cette production pancanadienne réunit l’Opéra de Montréal, l’Edmonton Opera, le Manitoba Opera, le Pacific Opera Victoria et le Vancouver Opera. Rame Lahaj sera Alfredo et Jean-François Lapointe incarnera Germont père, sous la direction de Jordan de Souza.

En novembre, Marianne Fiset sera Jenůfa dans l’opéra du même nom de Janácek, mis en scène par Atom Egoyan et dirigé par Alexander Briger. Agnès Zwisrko portera sur ses épaules le rôle clé de Kostelnicka, la belle-mère.

Nicolas Ellis mènera en mai une production américaine (Kansas City, Philadelphie, San Diego, Palm Beach) des Noces de Figaro de Mozart mise en scène par Stephen Lawless avec Daniel Okulitch (Figaro), Andrea Nunez (Susanna), Kirsten McKinnon (la comtesse), Hugo Laporte (le comte) et Katie Miller (Cherubin). Quant à la création de Julien Bilodeau, dirigée par Jean-Marie Zeitouni, elle rassemblera la fine fleur du chant québécois : Philippe Sly, Julie Boulianne, Layla Claire et plusieurs autres.

Enfin, le spectacle de l’Atelier d’opéra verra une association bienvenue avec le Ballet Opera Pantomime et I Musici pour un couplage de Riders to the Sea de Vaughan Williams et une création de Hubert Tanguay-Labrosse sur le thème des migrants.