Big Inhale, Penny Diving

On a découvert les jumelles Chantal et Kathleen Ambridge au sein de The Muscadettes, les revoilà avec Penny Diving, trio complété par Thomas Augustin (Malajube, Jacquemort). Délaissant le son garage-pop de leur première incarnation, les sœurs dévient aujourd’hui du côté shoegaze de la musique de guitares, et celles-ci dégoulinent comme il se doit, avec cependant une retenue que n’affichaient pas les bruyants pionniers du genre. Du shoegaze diète, avec des refrains en aspartame : ça glisse bellement, sans toutefois laisser une puissante impression. On aime la dégaine de Can You Feel It en ouverture, le jeu brut, simplissime même, de la guitare et du clavier sur I Surrender, la rythmique plus pimpante de Nineteen, la mélodie aussi affirmée que le jeu de guitare de Divine et le mélange des timbres de voix, d’orgue et de guitares de la belle mais désespérante Constant Craving. Penny Diving a de belles qualités, mais son joli premier album manque de saveur et d’originalité.

Écoutez Nineteen

Big Inhale

★★★
Rock

Penny Diving, Michel Records

À voir en vidéo